C’est l’été. Tour de surchauffe [Sarkozysation des esprits].

Par David Dufresne, 28 juin 2005 | 9749 Lectures


Villepin. Discours de politique générale. Assemblée nationale. 8 Juin 2005.

Tenir le micro comme on tient son moment de vérité.

Être seul dans un long tunnel.
Sans applaudissement, ou si peu.
Avec Quelques cris, déjà trop.

Assemblée nationale, 15h.

L’heure de tourner la page. Ou pas.

Le doigt qui hésite, les feuilles qu’on fait glisser, la main gauche qui guide un programme de droite

Et le micro, encore.
55 minutes de long discours

C’est Dominique de Villepin.
Le même et un autre.

Villepin sans lyrisme. Villepin sans envolées mais Villepin rude.
Dans son regard, de la dureté.
Comme l’instant. Comme l’époque. Comme ses mesures.

Villepin qui annonce les CDI avec deux ans à l’essai, comme s’il parlait de lui.

La Courneuve. Nettoyage express et descente de police. 21 Juin 2005.

Boulodrome de la Courneuve
Boulodrome de la Courneuve

Au coin de la rue Balzac, cette fresque.
Qui tient comme elle peut.

Et ce chien, avec son badge Raid.
Pour qu’on voit bien, pour que la France entière sache bien.
Raid. Le ministère de l’Intérieur vous offre une page de pub.

C’était ce mardi matin, à la courneuve.
Partout, le cinéma. Partout des Jean Réno dans Léon. Partout des Nettoyeurs.

Ramassez ces sacs pendant que ça tourne. Tout se jette, tout se recycle, amalgames compris.

Sidi Ahmed, 11 ans, s’est écroulé ici. C’était dimanche. Lui aussi nettoyait. La voiture de son père.

Et maintenant, la police commando. Le maire de la Courneuve proteste. Les habitants critiquent. C’est l’assaut plutôt que le social. Le Sarko Show. Et lui, à sa fenêtre, à quoi pense-t-il ? Et lui, rideau tiré comme on fait un trait sur ses lendemains, il se dit quoi ?

Trop vite, trop tard. La caravane passe déjà. Le RAID abandonne les lieux.

La Courneuve. Suite. 22 Juin 2005.

C’était dans l’après midi, dans l’après Sarkozy.

C’est encore la Courneuve, le genre d’endroit où les rideaux de fer ne sont pas toujours complètement remontés.

La Courneuve, Ni neuve, ni cour. Mais vétuste et longue. En pleine reconstruction.

On y démolit des barres aussi vite qu’on bâtit ailleurs des carrières présidentielles

Au centre, voila le maire.

Un communiste.

Regard perdu et mains ouvertes. Impuissance et détermination dans un même élan
Complet veston - complet vestige de la banlieue rouge.

Il fait visiter son quartier aux médias.

On l’écoute. Il parle de considération, de respect, d’enfermement dont il faut sortir.

Et u loin, toutes ces paraboles.
Au loin, toutes les ces paroles de Sarkozy à l’instant même en direct depuis l’Assemblée Nationale.

Une photo et c’est 2007 qui déboule.
peuple contre populisme.

A la fonderie de l’usine PSA de Charleville-Mézières. 24 Juin 2005.

Curé de la Courneuve en 1900
Curé de la Courneuve en 1900

L’équipée gouvernementale est arrivée dans l’usine Peugeot comme des petits hommes bleu venues d’une autre planète.

Nous sommes dans les Ardennes.

Fin de saison. Politique Fiction.

Que se passe-t-il ? Pourquoi toutes ces lunettes de protection ?
Au premier plan, au second, avec le sourire, sans, à nouveau avec ?

Se protéger, les yeux, et les oreilles / oui, mais contre qui, contre quoi ?

De la Sarkozysation des esprits ?
Du nettoyage à tous els étages ?
De la croissance qui ne veut rien savoir ?
Des rumeurs de couloirs ministériels ?
Ou Du bruit des machines ?
Des syndicats qui syndicatent ?
Du chômage qui ne chôme pas ?

C’est tout ça à la fois.
C’est Villepin / Borloo en tournée des cent jours... Comme chez l’opticien, deux pour le prix d’un. Jolis sourires et temps qui file. Il leur reste 75 jours pour convaincre.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET

Messages

  • 55% pour moins de capitalisme et plus de social ?

    La réponse, c’est Sarkozy, Breton ou mieux...Christine Lagarde !

    Les problèmes d’une grande majorité de la population qont d’ordres sociaux ?

    la réponse, c’est d’inutiles et démagogiques discussions sur la récidive pénale.

    Sarkozy n’a absolument rien à foutre de ce pays, seul l’intéresse le pouvoir. Il n’a aucun projet d’ensemble, aucun programme politique, aucun bilan a présenter, aucune réalisation dont il pourrait se targuer ?

    C’est pour cela qu’on l’aime, hein ?

    la presse est au mieux stupidement déférante, au pire totalement vendue ! Il reste « l’humanité », « le canard », « politis » et « le monde diplo »...Voila...

    le reste est puant et corrompu, tout simplement...

    Si les français sont prêt à se jeter dans les bras du premier démagogue venu, libre à eux ! On a que ce que l’on mérite ! Si les français veulent croire ce que leur dit la TV, que faire ?

    Jamais, en 50 ans, je n’ai eu la trouille pour ce pays qu’aujourd’hui, en imaginant que Sarkozy pourrait venir au pouvoir...

    Combien de français partagent les vues (si tenté soit qu’il en ait...) de Satkozy ? On ne le saura jamais.

    J’ai des gosse, et j’aurais espéré mieux pour ce pays...

    En tout ca, 55% des gens sont pris pour des cons. des gros. j’en fais partie.

    • attention rien n’est jamais joué d’avance !! qui aurait dit en septembre 2004 que le non l’emporterait par 55% ?? sarkozy n’est pas plus dangereux que le oui au referendum ! et le« soutient » que lui apportent les médias pourrait aussi bien etre le soutien de la corde au pendu ! Sarkozy ne serait dangereux que si nous mèmes nous oubliions les leçons du 29mai ,mobiliser et encore mobiliser .le travail de fourmi qui a gagné le réferendum peut et doit ètre a nouveau efficace contre la lepenosarkozysation ;ce mec en fait trop il se plantera si nous le voulons bien c’est la gràce que je nous souhaite AMEN

  • Parce que le rire est une arme contre la tyrannie

    Parce que le rire évite de tomber dans le fatalisme ...

    Il faut prendre du recul !!

    Aux frais de Sarkozy :

    http://sarkostique.over-blog.com

    Voir en ligne : Sarkostique

  • J’ai un Sarkokyste, c’est grave docteur ?

    Voir en ligne : mon blog

  • aucune réalisation dont il pourrait se targuer ?

    Hélas si :/ toutes les conneries qu’il nous a promise sur notament la réforme de la police et les heures sup de la gendarmerie, il a le mérite de les avoir mis en application. Ce qui plait au Français moyen, c’est un homme politique qui pour une fois, fait ce qu’il a promis de faire. Le fait que ce soit des conneries, après, ya la star ac’ à la télé pour le faire oublier :/

    De Gaulle l’a dit en 60, une grosse partie des Français sont des veaux, et sortis des 55% que nous représentons, je crois qu’il avait un petit peu raison...

    Là où je flippe, c’est quand j’en arrive à penser que peut être tout cela était prévu : la victoire du non, l’interprétation foireuse de ce vote par nos tête gradées pour la remise en place d’un gouvernement qu’on essaie de placer depuis des lustres...

    Vous immaginez ? peut être que Chirac était contre la constit et que, défendant un « oui » pour ne pas perdre la face vis à vis de Bruxelles, il ait tout fait pour nous pousser vers le « non » ? Ca a bien servis son bizness l’air de rien, et en attendant, on est toujours les dindons de la farce :/

    Je m’interroge... à défaut de trouver la réponse au JT20... :rolleyes :

    Voir en ligne : My Network in the Night

  • C’est vrai que des élections générales après le 29 Mai auraient été plus logiques. Cependant Sarkozy qui se prend déjà pour Dieu , aurait été élu par ses moutons . Alors les présidents de droit divin , très peu pour moi ... J’espère que ses sympatisants deviendront vite ses plus fervents détracteurs lorsqu’ils se rendront compte que ce sinistre individu , n’est qu’un imposteur égocentrique et mégalomane . Pour preuve , voir : http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050624.OBS1386.html

    Laurent Fabius disait justement Samedi près de Rouen : « Notre société a besoin de valeurs » « Les nôtres ne sont pas celles du ministre de l’Intérieur qui, sous couvert de sécurité, porte le désordre là où il passe, s’agite plus qu’il n’agit, confond autoritarisme et autorité. Notre boussole, ce n’est pas le modèle communautariste et américain, c’est le modèle laïque et républicain ». Je préfère de loin ce genre de discours a celui d’un illuminé.

  • Cette indicible et innomable chose (Cthulhu) a été hier a la Gare du Nord qu’il a tapissé de bave et petites crottes . Avant nous avions l’Hagar du Nord qui était plutôt sympatique et maintenant nous arrive ce monstre comme la peste sur le monde . Priez bonnes gens pour qu’il sétouffe dans sa propre morve . Regardez la chose en face et que voyez vous ?

    http://fr.news.yahoo.com/050707/202/4hsdh.html

  • Citoyenne de ce pays en voie de franchouillardise sarkoziste , je suis envahie par le doute quand à la santé mentale de mes compatriotes . Je suis affligée de voir avec quelle servilité et fatalisme beaucoup de gens servent la soupe aux discours populistes de Sarkozy . Le petit Nicolas est un pur condensé de frustrations , un petit bonhomme plein de ressentiments , une maquette mussolinienne qui agite gueule et petits bras , aux tournures de phrases et au vocable rappelant certaines heures sombres . Je ne le cache pas , j’en ai marre de ce pays égocentrique et narcissique . Au dela des considérations politiques , nous avions la chance de créer les conditions , pas parfaites loin s’en faut , de redéfinir un mode de vie , d’échanges humains a travers la constitution européenne .Le non a laissé s’engouffrer cette vague fascisante , populiste , rétrograde .REste le vote ....IL est obligatoire en Belgique . Pourquoi ne l’est il pas en France ...Notre désinterressement leur laisse les mains libres ...IL Y A DES DICTATURES QUI DISENT « ferme la ! » ET DES DEMOCRATIES QUI DISENT « cause toujours » ......

    • une victoire du oui aurait effectivement permis de redéfinir un mode de vie et d’échanges humains. a savoir les bas salaires, la précarisation, le chomage de masse, la repression syndicale, la grande braderie des services publics, le communautarisme, la vision religieuse de la contraception, la course a la guerre et à l’armement, l’asservissement aux étas - unis....bien différents de la fascisation donc...j’en ai marre de ces gens sans soucis financiers, égocentriques et narcissiques....le danger avec le fascisme c’est que il ne s’assume pas toujours. les esprits faibles ne le voient qu’aux bottes et pas à la misère qu’il organise...

Police

Affaire AZF : la « Note aux rédactions » du Ministère de l’Intérieur

En route !