Sortie « Un pays qui se tient sage » en Double DVD et VOD

Accueil

blogger|fcuker

En route pour Montréal !

J’ai quitté mon pays - oh ! ouh ! oh ! oh !

Par David Dufresne, 9 février 2011 | 2259 Lectures

C’est doux et c’est fou de devenir un étranger. Il n’y a pas d’autre raison que celle-ci : la douce folie d’aller voir ailleurs.

Depuis des mois, des années maintenant, je pense à ce départ. A cet avion qui décolle, aux enfants qu’il faut consoler, à ce qu’on laisse derrière nous, à ce qu’on délaisse aussi, à ce qu’on vous laisse et à ce dont on se déleste.

Depuis des jours, cette vieille chanson des Wampas trotte dans ma tête. Elle fut enregistrée au New Moon, lieu mort et enterré depuis lurette. « J’ai quitté mon pays / Où j’avais tous mes amis » dit tout.

A bientôt, amis, d’ici et d’ailleurs.

New Moon, Wampas, 1991

J’ai quitté mon pays, où j’avais tous mes amis
J’ai quitté mon boulot, où j’avais tous mes poteaux
Le pays où j’ai grandi, j’y ai laissé toute ma vie
Le pays où j’ai grandi, j’y repense parfois la nuit

J’ai quitté mon ghetto où tout l’monde voulait ma peau
J’ai quitté Soweto, on en a trop dit sur mon dos
Ce ghetto où j’ai grandi, qui m’a fait comme je suis
Ce ghetto où j’ai grandi, j’y repense parfois la nuit

Mais un jour, je sais que tu reviendras près de moi,
Mais un jour, je sais que tu reviendras près de moi
Mais un jour, près de toi, dans mes bras
Près de toi, ya ya ya ya yayayayaya

J’ai quitté ma tranchée, où j’ai perdu les deux pieds
J’ai quitté mon ashram, trop de remords pour mon âme
Ce pays trop loin d’ici, trop loin pour trouver l’oubli
Ce pays où j’ai grandi, j’y repense parfois la nuit

J’ai quitté mon pays.

Messages

  • Ca suffit, on n’en peut plus !

    Reviens tout de suite !!

  • Quand tu arriveras de ce côté-ci de l’Atlantique, tu me feras signe (martinlessard@gmail.com zeroseconde.com) et je te ferai rencontrer des gens du milieu web à Montréal. En général c’est sous la forme d’un « yulbouffe » dans un resto au centre-ville. Une façon sympathique d’accélérer la reconstruction d’un réseau de contacts...

    • Merci Martin ! Le temps de régler quelques tracaesseries administratives et je t’appelle ,-)
      Merci encore !

    • Alors que Martin te mettra en contact, j’aimerais te parler de quelques risques, qui guettent les Français s’installant au Québec. Comme il y a beaucoup de Français qui ont tenté l’aventure québécoise, il y a du « bagage » et ça vaut la peine de prendre certains trucs en compte.

    • Tu as mille fois raison, Alexandre. Et nous sommes bien venus avec, en tête, l’idée que nous allons entrer dans une autre culture et qu’il faudra éviter les quiproquos ,-) On se voit quand tu veux. Et encore merci !

  • Tiens une question belge bruxellois francophone (on sait jamais) : ils prennent encore des réfugiés politiques au Québec ? :-p

  • Partir, c’est mourir un peu. C’est aussi l’occasion de renaître.

  • Salut David , tu as du courage, il a tellement de personnes qui aimeraient partir, on a tous envie de partir mais on en a pas le courage ou l’opportunité , alors bon courage !

    Au fait du pars pour des raisons personnels ou professionnels !

    Tu as peur que Sarko soit encore là après 2012 c’est ça !

    La presse et la politique française tu n’en peux plus tellement elle est nulle c’est ça !

    Je garde un souvenir de tes interventions dans tam tam de Pascal Clark !

    Bonne chance à toi et à tes proches !

  • Mais non, ne t’inquiète pas : on va t’aider...
    C’est drôle parce que perso je fredonne la chanson des wampas depuis plus de 20 ans.
    Au plaisir de se recroiser très bientôt à Montréal.

Quelle place pour l’audiovisuel public sur le Net ?

En route !

Rêvons 2011 pour le documentaire dans toutes ses formes

En route !