Remix-réappropriation & Interview-fleuve.

Kärcher Motherfuckers ! Le WU-M-P parle.

Un mail, quelque part en 2005. Le WU-M-P se lançait. Le truc le plus fou depuis le Vieux Thorax et Polémix & La Voix Off. Le Graal absolu, le retour du Rap, et sans rappeur avec ça, sans préchi-précheur, sans gangsta à la noix. Oui, du rap comme il se devait, rude, et drôle : le « beat populaire », comme ils disent. Sarkokiller & IntervWUMP.

Sélectionnez un passage du texte et twittez-le directement

Le WU-M-P, un monde en soi. Avec ses Dieux à brûler, Masta Killah Sarko, Old Dirty Cheerak, Ghostface Vilepine, RZAffar1, Missy Alliot, Godfather Pass’kwa, biG buTT’1. Avec ses violons Wu-Tang, ses applause ridicules, avec ces sons en cascade et ces sens contresens. Chaque semaine, depuis, c’est le bum rush the wUMP ! Chaque semaine, ils fabriquent la déconstruction de notre monde. Des rossignols de l’actu, des maitres-chanteurs d’un monde qui pisse l’ennui et le mensonge, en clair, voilà ce qu’ils sont. Chaque semaine, un son, ou deux, une chanson-missile ou deux breakbeats breaking news cassent notre antenne et rompent nos doux ronrons. Des Phil Spector du 20H, ouais, voilà finalement ce que c’est, le WU-M-P. Chaque semaine, leur profusion sonore réplique à la déréliction sans-sens généralisée.

Depuis 2005, et leurs débuts, c’est le génie français. Il y a eu les émeutes, il y a eu le CPE, la loi Davdsi, le Référendum Europe, Clearstream, et eux, le WU-M-P, culture-remixeurs, au centre. A redire la Politique. A revisiter ces extravagances. Ils pointent les répétitions toutes faites des phrases toutes faites des Sarko et des Chirac et des 20h. C’est drôle et autrement plus percutant que les retraités d’IAM [1] ou n’importe quel éditorial politique. D’où le succès d’estime du groupe. D’où sa médiatisation (fraca)(nai)ssante. Le WU-M-P comble un vide : le notre.

Quant à savoir quelle est la légalité de tout ça, on s’en fout. Demande-t-on à un sculpteur si son burin est une arme de première catégorie ? Si son délit est du vol de pierre comme eux chaparderaient des poussières de sons et d’ondes ? Et à la parole politique, vidée de tout, demande-t-on in fine si elle ne serait pas coupable des fois d’avoir confisqué/dérobé toute la parole publique ?

A l’heure de leur nouvelle MixTape 4, dispo aujourd’hui même, voici leur interview.

« faire du karaté avec le langage »

Temto, DJ du Wump... Tu as déclaré avoir mis de côté des bribes de discours depuis 1996... c’est vrai ? Mais... mais l’UMP a été créée en... 2002 ! Est-ce à dire que le Wump est antérieur au parti de Nicolas Sarkozy ?

Temto> La "convergence" a fait que mon droïde s’est branché sur à peu près tout, et dans tous les sens. Depuis 1996, je traque des répliques surjouées dans les dialogues de soaps 70’s postsynchronisés en français. Notamment une voix bien particulière, celle de Jacques Deschamps, acteur qui doubla le personnage d’Oscar Goldman dans "The 6 M° $ man". D’un discours stéréotypé à l’autre, du feuilleton aux infos, quelques tentatives de mix politiques ont alors émergé spontanément, d’Arlette à Jean-Marie, en passant par Philippe, (ex : "En catimini")

Qui sont les membres de l’équipe de base ? Je veux dire, qui est 808 ? et temto ? 6 ? lafrousse ? lbb ? et lavouivre ? salocin ? et isofred ?

808 > je suis en quelque sorte le secrétaire du clan, actif aussi dans la musique aussi avec mon label 1000 ANS DE JAZZ.

Temto > Pour l’étiquette, on avouera que nous nous sommes connus à l’école des beaux-arts de Paris, il y a quelques années. - Scribes, peintres, graffiteurs, taxidermistes, céramistes, bidouilleurs, séri- ou info-graphistes, etc...

Et puis, tout de même, ça vous est venu comment, tout ça ? De vous mettre ensemble, de faire un site, une ligne de vêtement, la Wu-Wear, des morceaux, etc. ?

808 > l’idée était dans l’air, on n’est pas un collectif à la base c’est plutôt l’idée du dOiTyOURsELF qui nous réunit. A l’époque, il manquait un espace de défoulement envers la violence de la supercherie ! lafrousse avait participé à une mixtape anti-sécuritaire en 2002. Je connaissais les sons de temto. On était tous prêts à devenir des graffiteurs du web ; ce qui a motivé c’est vraiment l’idée de faire du karaté avec le langage et les idées ultra libérale de ce clan(UMP) le besoin de rendre les coups portés par des lois liberticides et un langage complètement déconnecté.

Les auditeurs curieux pourront se référer à une note interne du groupe, reproduite avec son aimable autorisation : "Image du wUMP et physique nucléaire." [2]

Certains services disent que vous êtes des journalistes rentrés ? Quelques officines prétendent même que vous travaillez à la télé... Dans certains entourages ministériels, on parle de radio. La vérité ?

808 > sur le tas ! wUMP fait de la sous traitance médiatique à l’arrache. Depuis un an, c’est plutôt un anti ’think tank’ éclectique, déjouant les stratégies communicantes et puis l’wUMP reçoit des courriers d’informateurs aussi ;=)

temto > A vouloir jouer dans la cour des grands, les responsabilités rédactionnelles s’imposent. Nous voilà donc journalistes, mais comme posté  [3]. Je rajoute l’épithète "précaire" : Trois diplômes d’études sup’ en poche... RMI... aucun droit Assedic. À bon employeur, salut. (Du "vécu" de certains mixes...)

Sur votre site, vous publiez une annonce d’offre de stage « wU-M-P recrute des stagiaires à temps complet pour composer des remix de synthèse sur des sujets d’actualité. Vous avez un niveau d’études moyen, une bonne maîtrise du Rap français, un esprit de synthèse, vous avez l’esprit ouvert et savez rechercher les documents nécessaires, venez rejoindre la direction suprême de l’wUMP pour participer à l’élaboration des lyrics de fond qui préfigurent les grandes thématiques musicales de notre mouv. », combien de volontaires ? Combien de contrats de stage signés au sein du Wump ?

808 > Pas mal de volontaires ont répondu à l’annonce de stage, certains robots, d’autres plus humains pour l’instant. On n’a pas traité toutes les demandes, mais je peux juste dire que les compétences proposées sont très diversifiées ;) je dirai un vingtaine de dossiers environ. Nous avons publié des mix qui nous ont été envoyés également ! Un appel a été lancé a tous les archivistes et dj motivés par l’wUMP !

« Wump s’exprime à travers une musique moderne, bricolée, libre, détournée, sans respect pour ceux qui l’oppressent. »

Sur votre site, toujours, il est écrit : « wump c’est avant tout des femmes et des hommes (...) mobilisés dans le défoulement musical en résistance à la violence d’état ». C’est quoi, la violence d’État pour vous ?

temto > Vaaaaste question ! -temto.’s brother-rap en trois tirets

- Violence de la com’ qui remplace l’information. Autant dire de l’Intox. Mesures de rétorsion et mainmise de l’État sur le microcosme du quatrième pouvoir. Faut-il croire aux "forces de l’esprit" ? Sans nul doute c’est celui de Peyrefitte, période ORTF qui hante en ce moments les rédactions... Wuuuuu...

- Violence insidieusement rétroactive de l’État, que certains dénoncent "providentiel", quand il néglige sa mission première : la solidarité. (Parler de "fracture sociale" tout en vendant méthodiquement les services publics, de la crèche au cimetière.)

- Violence de la Police astreinte aux statistiques et au tout-sarkoritaire : depuis le hall d’immeuble envers quelque Malik à faciès, jusqu’au contenu de ton pod ou de ton disque dur.

808 > Après l’élection de Chirac en 2002, ça a été un gros choc, il a fallu un an ou deux pour se remettre du coup au casque, réaliser le hold-up. Il y eu comme un état de grâce les deux premières années il me semble, la France sous chloroforme. Le gouvernement lui-même fonctionne comme une agence de communication et l’UMP encore plus ! Ils ont même racheté le mot wu-m-p dans google AdWords pour nous piquer des adhérents ! Politiquement la phase ultralibérale correspond à une phase de corruption. La course à l’échalote finit par tout démolir. Les lois injustes s’en prennent en premier au plus faibles au plus précaire. La nouvelle notion de l’injustice en France c’est quand on se moque d’Hugues Capet ! Faut pas délirer ! ils veulent nous imposer une justice de camp scout ! Alors qu"il y a pas mal de caïds à l’UMP, c’est les pires ! Rien que d’énumérer les casiers ça fait peur (c’est à peu près l’histoire du rap fin de règne aussi). ça fait un bail que ça dure... mais l’avalanche en dix ans de Chiraquie est pas triste...

Idem, vous écrivez : « wump s’exprime à travers une musique moderne, bricolée, libre, détournée, sans respect pour ceux qui l’oppressent. » Qu’est ce qui vous oppresse le plus ces mois ci ?

Temto > Les "grandes têtes molles" (Lautréamont) qui nous dirigent ne seraient-ils donc que les V.R.P. assermentés de la finance internationale ? La République, une boîte à fusibles dont l’ampérage se compte en centaines de millions d’ €uros ? Et nous autres citoyens des "poux de la terre" (Apollinaire) tout écrasés, et en coma syndical ? Il est bien des têtes à enficher sur une pique, bien des lanternes à accrocher aux cols de ces iniques... Mais je m’emporte.

808 > depuis cinq ans, chaque loi fait reculer un peu plus les libertés. On est rentré dans ce que 50cent appelle "get rich or die tryin" - les lois racistes honteuses ! - la police traite les gens comme des animaux dans ce pays !

« contrairement à l’UMP, le wUMP est inoffensif. »

Est-ce que derrière le rire, la déconnade, la dérision, il n’y aurait pas chez vous une sorte de travail de fond... De travail sur la mémoire ? Est-ce que vos détournements sont aussi une façon de nous faire et réfléchir et, surtout, se souvenir ?

temto > On dirait une question de Michel Field ! (Je blague.) Tout y est. Que répondre ? Oui, oui, oui et oui.

808 > c’est une archive historique, un autre regard sur l’actualité, la fin d’une époque aussi, qui n’en finit pas de finir tellement les rapaces sont accrochés à la branche. Il y a à mon avis un travail de fond à faire sur la rhétorique de certains populistes, quand on voit que le parti de Berlusconi s’appelle « la maison de la liberté » et celui de sarko « le mouvement populaire ».

Si je vous dis que dans votre délice à flinguer le discours politique perce en même temps comme un regret... Un regret que la politique a perdu son sens...

8O8 > ça, on y est pour rien franchement, on essaye surtout de dédramatiser, la politique ce n’est pas un truc pour les cols blanc et contrairement à l’UMP, le wUMP est inoffensif.

temto > Les mots victimes de corruption(s), ça, on connaît, et pour cause. Mais les idées ? Déjà, à l’âge du lycée, je trouvais le niveau de conscience politique de la grande majorité de mes camarades (de classe) assez affligeant. Quinze ans d’individualisme ambiant plus tard, voilà que pointe à 18% un présidentiable pur porc. Et la lutte (des classes), au placard ? À voir...

Vos samples (de discours, d’hésitations, de phrases toutes faites) qui reviennent de morceau en morceau forment comme un feuilleton. Ils sont là, en répétition, comme l’on dit du comique (de répétition...). D’accord ? Pas d’accord ?

temto > Les caciques de l’UMP sortent de tels gimmicks ! Et les lieutenants, encore, après leurs chefs ! Quelle chorale ! Et puis, dans les sonatines il y a presque toujours des refrains.

« Les séances à l’assemblée ressemblent à des sessions open mike, crew contre crew. »

A L’Express , l’un de vous explique : « Notre approche est différente de celle de la musique, de la radio et même du blog. Notre rôle est de commenter, digérer et réinterpréter les interventions de l’UMP, un parti politique en abus de position dominante. Le flow, la manière de scander les discours des ministres, colle bien aux musiques de rap. C’est une parodie sonore qui tient du croquis de presse ». Pouvez-vous en dire plus ?

808 > il y a vraiment un rythme très particulier dans le discours politique, personne ne s’exprime de cette façon ridicule dans la vie courante, ce qui fait que chaque MC a son flow et un certain beat qui y correspond. Les séances à l’assemblée ressemblent à des sessions open mike, crew contre crew. Ce sont des "poètes" un peu alcoolos genre... Debré écrit des romans policiers, Villepin de la poésie...

Quel est votre personnage préféré : Masta Killah Sarko, Old Dirty Cheerak, Ghostface Vilepine, RZAffar1, Missy Alliot, Godfather Pass’kwa ou biG buTT’1 ? Un autre ?

temto > J’avoue avoir un faible pour la maîtrise du tempo d’un MKS. Mais j’apprécie également le style plus "easy-listening" (!) d’ODC.

808 > mISSY aLLIOT => super jaimie super convaincante. rONY dIEU(2vBR) => double face le roublard. gODfATHER pASs’kWA =>la old skool marseillaise pas mal non plus

Qui a le plus de talent : vous ou l’actualité ? Le wUMP ou l’UMP ?

temto > Certains odieux montages du wUMP se sont avérés... prémonitoires. Exemple : "La vérité... elle passe par des changements." (GFV). On appréciera librement.

La gauche. Vous ne lui cognez jamais dessus, ou presque. Pourquoi ?

temto > On tape sur le pouvoir en place. (Qui comme l’a dit 808, est incontestablement en "abus de position dominante".) Libre à nous de nous saborder ou en fonction de l’alternance. - Je confirme par ailleurs que mon coeur bat bien à gauche.-

808 > il y a un projet wuPS, à base d’instrus de trip hop, abstract, sans lyrics... il existe aussi le wUDF, plus dub, à la cool...

Imaginons. Nous sommes perdus, en panne. Nous devisons autour du remix politique. Un lutin sort du bois, et vous parle de Polémix et la voix Off. Vous lui répondez quoi ?

temto > Polémix & la Voix Off : the Originators ! Ils ont d’emblée fixé la barre bien haut, (surtout pour le montage/voix). Rappelons que la capitale politique de la France a failli être : Tours...

808 >"BIG UP !"

Que pensez vous des tentatives politico musicales de droite, comme David Limon ? Comptez vous les contrecarrer ? Et si oui, comment ?

808 > l’UMP se cherche encore musicalement. Ce n’est pas encore ça. On note un progrès depuis David Limon car il s’agit d’une authentique création originale, jusque là ils se contentaient de sampler Europe , Daft Punk, Jean Roch..

temto > Quelle conviction ! Quel lyrisme ! Encore ! Nous préférons cependant (et de loin) nos confrères du groupe Libéral D. (Mais sont-ils vraiment de droite ?)

Quel regard portez vous sur le rap actuel... Le français, et l’américain... Déçu ?

temto > Envers une corporation aussi éclatée que susceptible, je me garderai bien de faire la moindre leçon, quand je m’en tiens moi-même musicalement aux travaux pratiques, à l’exercice de style. À ceux qui veulent que nous remixions aussi vers la Gauche je suggère comme 808 la version ...instrumentale. C’est l’ultime prétention pour des sketches prophétisés à l’ère Beatnik, et que la technique permet à chacun aujourd’hui. Exaltation toute adolescente, « À l’époque les héros s’appelaient Actuel, Lucien, Dee Nasty, Tecol et Meo » [4], quelque part entre 1985 et 1995, j’ai été témoin d’un certain « age d’or » du Hip-Hop. Mon écoute s’est ensuite desabusée comme un piano-loop minimaliste de DrDre. Et puis quasiment éteinte avec la spoliation du terme « R’n’B »... Je garde tout de même à vue, au loin, quelques Q-Tip, Common, Outkast, etc... Quant au Hip-Hop français, son syndrome yéyé l’aura souvent rendu plus exclusif encore qu’outre-atlantique. Peu d’« alternatifs » dans ce genre... Pour me payer le luxe conscient de la désinvolture, j’irai donc voir du coté d’Oxmo, de LaRumeur, de TTC ou encore des Svinkels.

808 > pas grand chose... j’écoute de temps en temps par période, pour moi ce qui compte c’est evidemment la qualité musicale (pas juste une loop déprimante) et la qualité des textes, j’ai une préférence pour les rappeurs "conscients" mais pas trop moralistes... Politiquement, la plupart du temps les lyrics sont ultra-conservateurs... Après 10ans de rap Polydor, il me semble que ça repart un petit peu, le mouvement rap a toujours été porté par les autoproduits et les indépendants plutot que les pointures, car la force de cette musique c’est de porter la liberté d’expression et la voix des oppressées (concept ringard à l’heure du rap cynique)...

« Dans la pure tradition DIY media »

Parlons technique. Quels sont vos outils (machines, samplers) ?

808 > une ligne adsl, un serveur web, firefox, un pc avec carte son intégré, un petit émetteur FM, une radio, un mégaphone, j’utilise audacity et winamp

temto > Droïde fin-de-siècle, portable et noir, cadencé à 400 Mhz, et estampillé d’un fruit... + Carte d’acquisition vidéo + Tv (Et radio) via Adsl. + SoundEdit™, TimeBandit™, SpinDoctor™ & Quicktime™ (multi-piste final).

Pourquoi le site du WUMP fait-il appel à autant de sous domaines (http://panic.airlines.free.fr/, http://wu-m-p.org, http://wump.sub-machine.net, etc). C’est pour tromper l’ennemi ?

temto > C’est une réponse possible.

Et les samples musicaux... D’où viennent-ils ?

temto > Comme un complexe de... musicien : http://temto.net/wUMP/wu-m-p.htm (Crédits /samples : (ré-) écoutez les originaux ! )...

Parfois, vous collez musicalement au plus près des propos de vos MC’s, comme avec Christine Boutin, quand vous reprenez « Express Yourself » de NWA pour son « le droit de s’exprimer » ; Sarko/James Brown (« I feel good » couplé à « Je vais bien ») ou Raffarin avec Gainsbourg pour son « je suis venu vous dire » (que je m’en vais)... Mais... comment vous faites, bon sang ? Avez vous d’autres exemples ? Est-ce un jeu entre vous ?

808 > mon favori c’est sarko et diana ross (« i m coming out ») dans la pure tradition DIY media. La musique est vraiment un support, comme un patissier choisi la crème qui accompagnera le fruit / autre exemple

temto > Polémix et la Voix Off ont pondu "je ne suis pas un héros" ou " j’ai dix ans" dans le même genre. Ce doit être évident... Les chansons c’est de l’inconscient collectif, et le délire sample=citation autorise toutes sortes d’avatars situationnistes.

808, Peux tu en dire plus sur le DIY Media ?

808 > le DIY est issu d’une logique de bricolage et d’autoproduction ."Si ces choix sont souvent imposés par un manque de budget, ils sont pour les artistes DIY’ une véritable volonté politique de marquer leur indépendance face aux majors et à l’industrie du disque en général." [5] . Ce mouvement ne concerne pas que la musique et correspond aussi à des mouvements de citoyens/consommateurs en résistance à une innovation technique soumise à l’incohérence des critères marchand qui sabotent toute interopérabilité... [6]

Quel est le succès de votre Chantillonneur Populaire ? Pouvez vous en décrire son fonctionnement ?

temto > il s’agit d’un synthétiseur de discours wUMP, à partir d’une banque d’extraits sonores de discours, triés par MC... la machine permet de réaliser des collages MP3, utilisables dans des mix il y a une bonne vidéo de 6taime qui explique le fonctionnement. Pas mal de gens l’ont utilisé mais maintenant il ne marche plus car il a eu trop de succès. La prochaine version du chantillonneur sera un véritable dictionnaire chanteur !

Quand France 2 retire de son site web, lors des émeutes d’octobre/novembre derniers, un reportage de l’un de ses JT (sur une bavure), de peur de voir ledit reportage circuler sur le Net, vous en pensez quoi ?

808 > Arlette Chabot qui justifie la censure en disant que c’est pour éviter les détournements... qui va détourner ? C’est de la pure dédicace ... Au même moment Le Monde publiait un remix rap du discours de JC après les émeutes... Captation d’externalités positives dénoncée dans notre lettre du mois de décembre.

temto >On met le sujet discriminé en ligne !
http://panic.airlines.free.fr/PanicAirlines/capture/JTF2_10XI05_1.mov et http://panic.airlines.free.fr/PanicAirlines/capture/JTF2_10XI05_2.mov

... Je vous le dis d’autant plus que ce reportage, vous le remixez (http://wump.sub-machine.net/MP3/wUMP-deRAPage.mp3)... Bon... Passons aux concerts/prestations, notamment à Saint-Ouen (Seine St Denis)... Racontez...

808 > les live, c’est une autre dimension du projet, pas forcément préparée au départ, c’est venu un peu par hasard... on essaye de trouver une formule en fonction du lieu, pour qu’il y est le maximum de surprises. En version sound system sur une péniche, radio pirate sur mégaphone lors de la mayday, défilé de ghetto blasters dans les rues, garden party sauvageonnes. Notre 1er live à l’occasion du congrès d’automne était dans la super salle star-trek style congrès politique à main d’oeuvres à St-Ouen. on a collaboré avec liberal D lors de nos prestations cela donne un spectacle assez surréaliste, entre 1er et 2ème degré... nous étions masqués avec des cagoules anti-star/anti-surveillance, à une époque pas mal de rappeurs hardcore étaient cagoulés.

temto > Il y a d’abord un moment de flottement assez délectable : notre auditoire ne sait pas forcément à qui il a à faire... Et puis au bout de quelques minutes et avec un peu de chance, les BPM l’emportent, et on commence à grincer, puis à gigoter sur le beat en ricanant.

Un mot sur vos mixtapes... comment choisissez vous les morceaux. Qui y figurent ?

808 > les mixtapes sont l’occasion de fédérer avec d’autres sons dans l’idée d’un "courant". La sélection se fait au fil des découvertes sur le web et P2P, et remixé par le wump ! c’est aussi un travail d’archivage, fruit d’une "veille" musicale et informationnelle sur notre époque ! Les mixtapes ont pas mal tournées, certains internautes attendent la nouvelle mouture depuis longtemps. Elle est prête , pleine de surprises et sortira prochainement dès que la pochette sera finalisée !

808, tu nous parlais au début de l’entretien de ton label 1000 ans de Jazz... Peux tu en dire plus ?

808 > le label a été créé en 2000 et produit principalement des compilations de remix de chansons trouvées, volées, sur les réseaux. Il s’agit d’opérer une sorte de filtrage, de classement, de tri, recyclage, ré-appropriation et recontextualisation de la musique pop à l’age d’internet. Tous les formats sont potentiellemnt pris en compte : tracker, jeux vidéo, sonneries téléphoniques, radio, répondeurs, midi, karaoke, vidéo,mp3... l’une des plus grandes réussites du label est la collection anthologie « Billie Jean », élaborée entièrement en réseau et qui compte plus de 15 heures de version différentes de la chanson de MJ !


[1et dire qu’on l’avait tant aimée, la révolution rap

[2Depuis un an et l’Appel au YO ! La paternité et la mise en oeuvre du concept wUMP revient sans conteste à 808. 808 a fédéré les premières pulsions potaches, 808 a architecturé en émérite wU-ebmaster.A colytes sonores et multi-machin de proto-labels tels : Palindrome Rec, Noweb, 1000ansDeJazz. temto., lavouivre et lafrousse furent les premiers DJs à comixer, à se monstrer ’Live’, et à auto-co-produire (à hauteur de : quelques euros, quelques CD, quelques T-Shirts, quelques bières... et j’en pass-passe... ). La galerie d’images wUMP-wear, style hybride inédit s’il en fut, est à mettre au crédit talentueux de Sivan, caution féminine du team.

Ce groupuscule premier constitue le ’politburo’ originel du
wU-M-P -sans qui rien de crucial ne s’est jamais décidé.-
(Les choix éditoriaux, plus ou moins subjectifs, et
"promotionnels", plus ou moins putassiers, ont toujours été
arrêtés de façon disons... collégiale.. Et avec force copies jointes.) Ainsi la nébuleuse s’est dilatée, et son écho de résonner de liens en blogs, autour de ce pentagrame premier. Au risque de vexer le deuxième cercle ici non-crédité. Au point de risquer quelque agent double !
Ex-nihilo la hiérarchie nous rattraperait-elle ? Fichtre !

Un pod MP3 une batterie 12V, un ampli ; ou un bon vieux Ghetto-Blaster. Telle est la recette libre pour faire grincer et rire. Si on est pas au moins trois à déconner, quel plaisir ? L’idée première qui n’a pas de raison de se fourvoyer en petits-fours & Champagne (déjà à tes frais, frère précaire),ni de s’aplatir sous les rotatives, c’est de s’amuser, si possible spontanés et furtifs, en squatters, en sauvageons, en arracheurs, en graffiteurs, en irrécupérables parasites et insaisissables électrons,
dont l’atome croche parfois avec un autre, et enchaîne...
Au noyau dur initial d’éditer IRL, commerce minimal, un
wUMP-kit, un wUMP-pack cohérent. Damn ! Comme je l’écrivais en octobre 2005. Paternité rime malgré nous avec... propriété.

P.S. : Le fils de Pasqua est peintre. Celui de Sarkozy... Dee-Jay. (!). Pauvres de nous. Renseignements généraux prédigéré (chronique historiographique) & Nota Bene du -temto.

[3N’en déplaise aux petites et grandes corporations, le wU-M-P est bien l’oeuvre "d’amateurs" ! Amateurs certes éclairés, mais amateurs tout de même. Nul producteur si cynique que sommes "professionnellement suicidaires". (...)

[4« Tout n’est pas si facile », NTM.


Vos commentaires