Tarnac, magasin général

Témoignages vidéo de deux mis en examen

Tarnac : la police a fait « un pur montage »

par davduf, 19 février 2011

Portfolio

Messages

  • Salut,
    on vient de mettre en ligne les deux premiers numéros d’échos de la Taïga, le bulletin d’information du comité de soutien aux inculpés de Tarnac.
    http://nantes.indymedia.org/article/15624
    Le premier est un rappel des faits, quelques réflexions des habitants du plateau sur l’antiterrorisme.
    Le second comprend des résumé d’actions, une interview avec une des incarcérée et une analyse sur la construction d’un enemi intérieur.

    Merci de diffuser au maximum.
    Liens: : http://www.soutien11novembre.org
    echostaiga()gmail.com

    • Je lis en chapô :

      la Cellule invisible responsable des sabotages de caténaires de la SNCF

      Or, "Cellule invisible" est une appellation journalistique (émanant de la confusion avec le "Comité invisible" rédacteur de L’insurrection qui vient). De même, il n’est pas prouvé que ladite "Cellule" soit responsable des sabotages.
      Ne faudrait-il pas mieux écrire quelque chose comme : « ladite "Cellule invisible", soit-disant responsable etc. » ?

      Merci de corriger si possible !

    • Vous avez raison. C’est fait. Merci à vous.

    • Oh ! Des gens des moins de 40 ans qui réfléchissent.. et qui lisent en plus ! Il fallait en effet poster la vidéo. Je n’ai pas vu plus rebelle depuis que JP Sarte est monté sur une chaise pour apostropher une foule d’ouvriers. La police a dû avoir terriblement peur.

  • Merci, davduf, pour cette mise en ligne indispensable... comme pour toutes les autres, peut-être encore plus que pour les autres.

    • Et le pire dans tout ça est que ces deux imbéciles de B et M, déplorant le montage policier, la mise en scène, la personnalisation continuent à jouer dans le film. Quels niais.

    • La niaiserie, cher courageux anonyme, c’est ce genre de commentaires de situ mal digeré. Faut il se taire ? Non. B et M ont fièrement raison de repliquer. Bravo a eux.

  • J’ai peur que ce ne soit pas "l’insurection qui vient"mais le fascisme qui arrive.
    La démocratie bourgeoise est le forme de gouvernement de la bourgeoisie quand elle n’a pas peur,le fascisme quand elle a peur :-)

    • et j’ajoute qu’Ils font peur les épiciers de l’ultra gauche,heureusement la police nous protège,malheureusement le ridicule NE TUE PAS ...

  • ils font peur nos terroristes !! non ?.. brrr... mais je crois que ceux qui font le plus peur.. c’est les journalistes et les flics

  • excellent ! vraiment !

  • Ça fait plutôt peur,on est mal barré,merci pour de leur avoir donner la parole.

  • Excellent Gérard Gachet ! "Frapper le plus vite possible", rien de plus drôle depuis Coluche

  • Comme si l’effondrement du PC pouvait être la source d’émergence de groupes violents, selon Alliot-Marie qui "connait si bien l’histoire"...
    Si elle la conaissait mieux elle saurait qu’en 68 et que dans les années 70, la contestation prenait volontiers des formes violentes ou illégales, alors que le PC était autrement plus puissant politiquement que maintenant.
    Il suffit d’écouter attentivement ce que dit le monsieur porte-parole du ministère pour comprendre qu’il raconte n’importe-quoi.

  • Faut nous donner les noms de ces policiers, ils sont trop forts. Ils méritent d’être connus.

  • Nous avons utilisé et cité vos articles dans un post sur notre blog. Merci et bravo pour ce travail d’investigation.
    http://sartorius.lalibreblogs.be

  • La prison n’est pas un lieu de villégiature pour les enfants de Neuilly, pourquoi celui-ci y est-il donc ? A-t-il mal joué aux billes avec l’un des rejetons de la famille régnante et cela devient crime de Lèse-Totalitaire, est-ce parce qu’on le voyait trop souvent avec la fille d’un ami de Dany le rouge de honte, les révolutionnaires de salon se sentent le vent des crises en poupe, ils font rejouer la partie par leurs enfants, pour le bénéfice de qui ?

    Cette histoire a-t-elle commencé en 1984 ? Aux accents Orwéliens d’une rigueur cagoularde, lorsqu’il fut temps de découvrir stupéfaits que les chefs de la Gauche de Gouvernement avaient toujours été les chefs des intérêts du capitalisme libéral anciennement avancé ? Ou bien cinquante ans plus tôt lorsque la cagoule historique se conjura et promit que "plus jamais 36, la prochaine fois nous serons les chefs de la Gauche" ?

    En tout cas c’est bien en 1984 que les règles générales qui gèrent les conditions ignobles de ta détention furent peaufinées, ainsi que l’arsenal judiciaire terroriste fut initié. A l’époque, tu était bien jeune Julien, il s’agissait d’enfermer des militants qui sont toujours en prison à ce jour malgré leurs grands et notables services rendus à l’Etat Français (Règlement du contentieux Eurodif et libération d’otages français détenus au Liban).

    La République ne se meurt pas, elle s’est auto-dissoute par suite de déconvenues. La gestion des affaires est déjà entre les mains des capitaines de l’économie mondiale, ils nous ont promis la guerre civile mondiale, nous aurons la guerre civile mondiale, pour rénover les quartiers un bombardement va plus vite en besogne que de trop lentes expulsions locatives suivies de bulldozers-reconstruction, regardez Gaza.

    Mais il y a ce peuple de miséreux, c’est toujours incertain un peuple, imprévisible et non programmable, on ne peut pas en changer constamment comme lors de la grande guerre de 1914, qui ferait le travail ? Il faut assidûment tenter de lui trouver des chefs adéquats, et si possible issus d’un autre milieu, d’un milieu naturellement méprisant envers les "esclaves" qu’ils sont, sinon ils seraient Autonomes.

    http://www.mouvementautonome.com

  • un peu compliqué non ?????????????

  • Un livre ? et pourquoi pas un film ? Vraiment excellent en tout cas ;)

    http://www.giteo.com/fr/gites

  • ils sortent quand le livre et le "peut-être (sans doute) même plus" annoncés ??

    • Comment répondre ? Disons qu’on (je) n’a (ai) jamais été aussi prêt et près. Est-ce que cela vous convient ? Mais cela ne donne pas (encore) de date précise, pour tout un tas de raisons. Depuis le début de ce (mon) travail, l’idée ayant été de laisser au temps le temps de faire son travail (de maturation, de réflexion, etc), il n’y a pas (encore) d’urgence.

      Si ?

      Mais, promis, je vous donnerai vite des nouvelles.