Home

sous-culture

Interviews And Encounters

Cobain on Cobain

Edité par Nick Soulsby

By David Dufresne, 13 February 2016 | 3944 Visits

A la lecture de «Cobain on Cobain», une chose frappe: rien dans l’avant raz de marée Nervermind ne distinguait, au fond, Nirvana des autres groupes SubPop. C’était la merde, le son sale, le repli comme salut. Et puis, et puis... Avec ce livre, on voyage. USA, Asie, Europe, de 1989 à 1994.

Détail croustillant: la sur-représentation de rock critics français: Youri Lenquette (alors à Best), Tellier (Inrocks, toujours vaillant à Télérama), la bande du fanzine Uzine.

Quant à la version française de mon article, si ça vous intéresse, elle doit être toujours disponible quelque part ici.

Comme disait Eudeline, le rock est bien mort, mais ses ongles poussent encore.

En savoir plus : Chicago Review Press

‘Love you more’, love in loop mode | Feelmakers

En route !

Death, la naissance du punk. Ouais, mon vieux.

En route !

Charles, N°4, Hiver 2013 : Rock & Politique.

En route !