Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite | Nicolas Lebourg Mediapart

Par David Dufresne, 17 mai 2022 | 362 Lectures

Le manifeste de Buffalo s’inscrit en particulier dans le récent développement accélérationniste du néonazisme américain. Cette ligne, déjà très présente chez Brenton Tarrant, est ici parfaitement présentée : le manifeste affirme qu’il faut appuyer tout ce qui déstabilise et radicalise la société, y compris s’il s’agit de voter pour un candidat à l’idéologie radicalement opposée mais qui permet de mieux fracturer la société.

Un accélérationniste français arrêté l’automne dernier affirmait ainsi qu’il fallait soit voter pour Jean-Luc Mélenchon, afin de crisper les juifs, soit voter pour l’un des candidats d’extrême droite, afin de provoquer les Maghrébins. Sans relâche, affirme Payton Gendron, il faut inciter au conflit et à la polarisation, car c’est la radicalisation de la société qui permettrait, une fois le chaos atteint, d’en prendre le contrôle.

Fait d’ailleurs rare, le terme de « radicalisation », en général employé par les pouvoirs publics et les sciences sociales mais non par les acteurs eux-mêmes, est ici absolument revendiqué. « La radicalisation est la seule réponse rationnelle à la dégénérescence », peut-on ainsi lire.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
Revue de presse, du web & veille en tous genres

Meurtre par balle à Paris : un suspect adepte des théories complotistes d’extrême droite en garde à vue

En route !