Or noir à vendre, super dossier de Radio-Canada.ca

Sélectionnez un passage du texte et twittez-le directement

❝L’exploitation des ressources gazières et pétrolières constitue le moteur de l’économie albertaine. Avec une réserve de pétrole estimée à 175 milliards de barils, l’Alberta abrite 97 % de la réserve canadienne, la 3e plus grande au monde après l’Arabie saoudite et le Venezuela. Selon les estimations, la production pourrait atteindre 3,5 millions de barils par jour en 2025, soit plus du double de la production actuelle.

Les prévisions de croissance de la production font de l’exportation l’enjeu central de ce secteur pour les années à venir. À ce chapitre, le gouvernement et l’industrie s’activent d’un côté à augmenter les exportations vers le seul marché actuel, les États-Unis, et de l’autre à se donner les moyens d’exporter dans les marchés asiatiques en pleine croissance. Par ailleurs, le projet d’acheminer le brut albertain vers l’Est du Canada, qui s’approvisionne majoritairement de l’étranger, est de nouveau discuté.

Des projets d’oléoducs actuellement en cours rencontrent de l’opposition. Les points d’achoppement sont multiples : le processus de production par extraction des sables bitumineux ; les dangers potentiels que comportent les procédés de transport sur terre et sur mer ; les enjeux territoriaux (entre autres autochtones) liés aux tracés des pipelines et voies de transport maritimes.❞


Voir en ligne : http://www.radio-canada.ca/sujet/or_noir_a_vendre