Tarnac, magasin général

« Tarnac, magasin général » - édition poche Pluriel/Fayard (2018)

par davduf, 17 février 2018

« 11 novembre 2008 au petit matin. 150 policiers investissent Tarnac, un village de Corrèze. Ils sont venus arrêter Julien Coupat et ses amis, suspectés d’avoir saboté quatre lignes TGV. Les interpellations, pilotées depuis le ministère de l’Intérieur, se font sous l’œil des caméras. L’instant est décisif : il s’agit de prouver à l’opinion publique l’efficacité de la DCRI (future DGSI), le « FBI à la française ».

C’est un ordre venu d’en haut et le début d’un terrible fiasco. Fruit de trois ans d’enquête, ce récit mêle au vécu de l’auteur les témoignages de tous les acteurs de cette histoire ahurissante, policiers de terrain, directeurs de services de renseignements, magistrats, militants, familles, pour retracer l’histoire palpitante de la construction d’une affaire d’État. Un terrible portrait de l’anti-terrorisme à l’œuvre. »

Prix des Assises internationales du journalisme 2012

« Un récit fascinant, littéraire et subversif. »
Le Monde

« Un livre qui deviendra un classique du genre. »
Le Nouvel Observateur

« Un objet littéraire non identifié, intrépide, brillant et dérangeant. »
L’Express

« Tarnac, magasin général » - édition poche Pluriel/Fayard (2018)

Voir en ligne : Fayard

« Tarnac, magasin général » : Prix des Assises du Journalisme 2012

En route !

Tarnac : pourquoi le Parquet anti-terroriste fait rire (jaune)

En route !

Ah bah, ça alors, Noël Godin, l’entarteur, décerne l’anti Prix littéraire Bakounine à... Tarnac, magasin général

En route !