Accueil

netManiaks

Big Brothers Award : les surveillants surveillés

Tribune : le cas Google

Par David Dufresne, 19 novembre 2008 | 2363 Lectures

Le soir de la délibération du jury des derniers Big Brother Awards en France, c’était bien de cela dont il fallait parler. De Google, symbole grandiose de ce petit monde performant, éblouissant même d’efficacité, dans lequel nous baignons. Un monde gentil, si pretty, total don’t be evil, un monde d’axes et de pageranks, un monde du Bon Moteur contre le Sale cambouis, du Bien contre le Mal, et du scannage mondial d’un savoir standardisé, hiérarchisé, classé, sans que personne – hormis les deux fondateurs de la maison Google – ne sache précisément comment tout cela s’opère. Comment le monde, aujourd’hui, cherche et danse ? Sur quel tempo, quel algorythme ? Et avec quel « lien commercial », quelles google ads, quel droit à l’oubli piétiné, quel ADN désormais fiché, sans garantie – aucune – des usages dont il pourra en être fait…

asservissement volontaire

Alors, parler de ça, aux autres jurés. Les bombarder, façon google bombings, de questions : « Tu es l’ami de Google, mais Google est-il bien ton ami ? » ; « Fous à lier, fous à liens, jusqu’où ? » Ce genre de choses, de broutilles. Batailler, aussi, avec quelques membres éminents et anonymes du bureau des BBA France, dont le choix se porterait plutôt ailleurs. C’est un peu le problème numéro un des BBA : chaque candidat mérite sa médaille. Hélas. Mais enfin, mais surtout, tenir façon médiactiviste : faire de Google une cible de choix, avec le vague espoir de le transformer en vitrine de luxe pour BBA sans moyens. Frapper un symbole, et parier sur quelques retombées presse/web, ici et là, et le bouche à oreille. Afin qu’un jour, comme le firent les BBA Hollande en 2007, on puisse attribuer le prix non plus à Eux, les Gentils (méchants), mais à nous tous, les gentils (gentils) ou les méchants (méchants), au choix. À nous, les googlisés, les internautes esclaves de nous-mêmes, de notre asservissement volontaire à user d’outils qui nous usent.

Messages

Google Earth, l’amour, l’espion et moi

En route !

Abondance d’auteurs et concentration des vecteurs

En route !

Cycle. Recyclage. Davduf.net n’est plus trés net.

En route !