« C’est du travail de Noir » : le racisme banalisé de cinq policiers normands devant la justice

Par David Dufresne, 5 septembre 2021 | 661 Lectures

« Dans la police, on baigne dans un racisme ambiant »

Gilles C. est le membre le plus actif du groupe. Comme les autres prévenus, il reconnaît les faits et les revendique. « A partir du moment où vous créez une société multiraciale, vous avez une société multiraciste. Je comprends qu’on puisse être poursuivi pour racisme mais dans ce cas-là, ça devrait être pour tout le monde (…). Je pense vraiment que la République française va finir comme la Yougoslavie », déroule-t-il devant le tribunal. « Cette cour ne sera pas une tribune », le coupe la présidente, Lucie Saint-Genez.

L’homme de 37 ans dit avoir acquis ses convictions après cinq années passées comme policier en Seine-Saint-Denis. « La réalité, je la voyais, j’ai lu des bouquins », clame-t-il en se présentant comme « historien ». « Je dirais plutôt révisionniste », rétorque le procureur, Christophe Salort, en le présentant comme « théoricien » des multiples écarts du groupe.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
Revue de presse, du web & veille en tous genres

En Australie, selfies et vidéos en direct deviennent des outils de surveillance des personnes en quarantaine - Le Temps

En route !