Chateauroux, my love

Par David Dufresne, 24 août 2004 | 102 Lectures

L’autre soir, improbable escapade à Chateauroux. Pas d’appareil photo. Dommage. Sur place, à l’entrée de la ville, deux stations services désaffectées ; l’une transformée en sur-plus, l’autre en déjà-plus-rien. Appel à toutes les patrouilles : trois photos de ces stations et c’est notre collection stations service désaffectées | diesel société qui s’enrichit (cette semaine : Bastia).

A part ça, Battisti a quitté la France. D’autres pensent même qu’il a quitté la vie.

Pendant ce temps, dans une ville de banlieue, il est beaucoup question d’un incendie mortel. Un feu provenant d’une bougie à cause qu’une fillette avait peur du noir ; une bougie à cause qu’EDF avait coupé l’electricité. Sur la route de Chateauroux, cette question obsédante : pourquoi les routes sont-elles gratuites, pas le chauffage ?

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

Ballu Regards. Premier album.

En route !