CreativeTime : L’art contemporain comme journalisme engagé

Par David Dufresne, 29 octobre 2012 | 1399 Lectures

Creative Time relaie les productions artistiques avec quelques leçons pour les médias d’information au passage.

Les leçons se multiplient pour les médias, les journalistes et les autres observateurs du monde. Les artistes évitent le formatage des reportages (les 5 « W », l’amorce, etc.) tout en respectant les faits à la lettre. D’ailleurs, Creative Time emploie des vérificateurs (fact checkers) qui passent toutes les informations factuelles des créations au peigne fin.

« Nous offrons un très large espace de liberté à nos collaborateurs que nous ne désignons pas comme des journalistes, explique Mme Katz. Par contre, si un artiste fait référence à une date ou à une donnée, nous les vérifions. Parfois, nous développons le travail avec les artistes pendant des mois à partir d’une idée de départ. Mais nous ne cherchons pas à transformer les artistes en journalistes ou vice versa. »

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
Veille techno

The first interactive music video where you can choose who you want to be

En route !