detroit motor (ruine) city

Par David Dufresne, 7 mars 2003 | 292 Lectures

8 Mile, le film d’Eminem. On dirait du Moore (Roger and Me) en Hip Hop. C’est Detroit la saccagée, Detroit la ruinée, Detroit Motor

City, la ville du MC5 et des Stooges aussi, violente, déglinguée, lézardée, flinguée. 8-Mile, c’est comme la sous ville de Flint dans Roger and Me. La fin du monde en trailer, la fin du monde en mobile-home. Come again ! Come again ! Come to 8 Mile, cliquez sur « EnterSite », puis sur la carte, puis sur le numéro « 3 ». A vous la visite guidée dans Detroit, du jazz aux garages bands, de HitsVille à la ville fantome. Monsieur Ford n’avait pas prévu ça : un jour (qui est arrivé), les ouvriers travaillent sur ses chaînes pour des salaires si bas qu’ils ne peuvent pas même aller au McDo et ne rêvent plus qu’en battle raps. Ce soir, nouveau rapport Blix/ONU.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

code barre / coup de barre

En route !