Docu-games : l’immersion, ses limites.

Par David Dufresne, 26 octobre 2011 | 105 Lectures

Oui, le docu game pourrait être classé dans le genre documentaire dans la mesure où son objectif est comparable : donner à comprendre le réel. Oui, les modèles dérivés du jeu vidéo peuvent avoir une pertinence en matière de documentaire en ce qu’ils proposent des expériences riches et immersives et permettent une mise en situation (simulée) du joueur. Facteurs qui jouent un rôle positif dans le traitement d’informations et l’acquisition de connaissances. En d’autres termes, l’emprunt au jeu vidéo permet au joueur d’éprouver une recréation du réel et ainsi, peut-être, de mieux comprendre ce qui est en jeu. A contrario, on peut argumenter que jouer avec la réalité pose des questions éthiques que ne règle pas le contre argument de l’absence d’objectivité du genre documentaire et plus largement de la mise en récit du réel (le documentaire propose quoiqu’il en soit non pas une vue objective du réel mais une vision située et construite sur le réel, le jeu sérieux ne ferait ni plus ni moins).

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
Veille techno

En route pour trois ateliers d’écriture transmédia à Marrakech, Tunis et Beyrouth.

En route !