Accueil

netManiaks

iPad et Mastrurbation

iPad, c’est de la branlette. Voici pourquoi.

Par David Dufresne, 18 juillet 2010 | 5091 Lectures

En début de semaine, un dénommé Hayao Miyazaki, que les fans de mangas prennent pour un génie du genre — c’est tout à fait possible, je n’y connais rien — est venu précisément secouer les afficionados d’Apple sur le sujet. L’artiste a déclaré son dégout pour l’iPad, « le machin genre console de jeu » sur lequel les « gens tapent avec des gestes bizarres ». Une pratique « dégueulasse » pour le Manga King : « dans les trains, le nombre de gens qui font ces gestes masturbatoires se multiplie ».

« It’s disgusting. On trains, the number of those people doing that strange masturbation-like gesture is multiplying. »

C’est tout à fait exact. Et c’est tout à fait la raison pour laquelle l’iPad (et ses amis — encore une fois, rien à faire de la marque) est un objet jouissif, un ordinateur avec point (3)G. La disparition de la souris est à voir en ce sens. Adieu douce complice avec ou sans fil, avec ou sans molette, qui nous séparait de la machine, et qui offrait déjà sa part de sensualité, à coups de clics, de glisser-déposer, d’effeuillages en défilement. Adieu premiers émois. Adieu adolescence informatique fébrile.

Voici l’âge où l’on prend l’ordinateur, où l’on l’empoigne littéralement quand, auparavant, on le portait comme un fardeau, l’âge où l’on s’allonge avec lui, où on le caresse, oui, Hayao Miyazaki, l’heure de l’Onanisme 2.0. pour hommes et femmes dans la force de l’âge [1]. Comment ne pas voir dans tout ce sébum que nous laissons sur l’écran, dans toutes ces traces de sueur et de transpiration, autant de répliques misérables et affolantes du sperme dans les draps de nos 15 ans ? 

Quand Steve Jobs, ce bon curé qui a par ailleurs donné l’ordre à ses équipes d’invalider toutes les applications un tant soit peu pornos [2], présenta son objet du désir, en début d’année, les critiques tombèrent : l’iPad, c’est pour les vieux. La critique était exacte mais en dessous de la réalité. L’iPad, c’est de la branlette pour vieux geeks finissants. Absolument.

Et tout ce qui nous rapproche de la folie nous fait homme.


[1« Malgré l’émergence du public féminin, le noyau dur des utilisateurs d’iPad est surtout constitué d’hommes, âgés de 35 à 44 ans » selon une enquête Yahoo relayée par Apple Ipad France

[2ce matin même, on apprend que l’application Chatroulette a été suspendu de l’AppStore parce que trop d’utilisateurs se dénudaient

Messages