Le CV à l’envers [ou la vie à l’endroit].

Par David Dufresne, 16 mai 2006 | 193 Lectures

C’est arrivé par la poste, avec une grande enveloppe manuscrite. Dedans, il y avait un CV. Enfin, des textes. Des textes pour dire comment la candidate comptait s’y prendre pour trouver du boulot. Elle envoyait ça à une télé et l’un de ses textes la mettait en scène avec un télé-dégage, une de ces zappettes universelles qui éteignent tout, dans les magasins...

La candidate disait aussi comment elle comptait recruter son patron, et non l’inverse. Tout était ainsi. C’était long, volontairement ; quand tout est court, désormais. C’était renversé/renversement/renversant ; quand tout est formaté/écroulé.

La candidate s’appelle Laure Guillot. Elle a un site, et du talent, bon sang, du talent ; et ce qu’il faut de culot. Tant et tant, d’ailleurs, qu’on se dit que la relève journalistique est là ; le boulot pas totalement foutu.

Bon vent à elle/à toi.

Un instant, on se mit à divaguer. Et si tous les candidats faisaient comme elle ? Dire ce qu’on ne dit pas. Montrer ce qui ce cache. Provoquer plutôt que bavasser. Sarko1-Ségo-Guillot ?

Et puis, retour à la réalité. Clearstrimisation du monde. Mai 2007, c’est encore loin. La pige, c’est l’enfer.

PS : pendant ce temps, le n°2 de Plan B est sorti.

1à propos, personne n’a encore répôndu à la question posée par La Croix, le 11 Mai, suite aux révélations de Rondot selon lesquelles il aurait demandé à un journaliste d’ami de prévénir Sarkozy de son travail sur l’affaire Clearstream : « Pourquoi NS n’a-t-il pas pris contact avec le général Rondot lorsqu’il a su que celui-ci avait mené ul’enquête ? Pourquoi n’a-t-il pas déconcé cette affaire ? N’aurait il pas voulu la laisser pourrir pour qu’elle sorte peu avant 2007, rendant ainsi plus difficile la cnadidture de Villepin ? »

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET

Messages

  • « La pige, c’est l’enfer ».
    — > Pas faux ça, mais parfois qu’est ce qu’on s’amuse en même temps !

    En tout cas, moi j’avais lancé un appel sur mon blog pour savoir ce qu’était devenu David Dufresne, le David Dufresne de Libé, celui qui faisait des chroniques sur Loft Story tout ça... Bah me voilà là maintenant. Voilà où ça nous mène tout ça. Vive la blogosphère, moi je dis...

    Voir en ligne : La pigeonne

  • « David Dufresne, l’homme qui chroniquait le loft tatata... ». Putain !C’est ça, continuez de vous branler les uns les autres, bande de petits journalistes merdeux ! Vous ne valez pas mieux que Cauet. "Ouais, super ! On est des journaleux parisiens, on parle de conneries, on enfonce des portes ouvertes, on crache sur l’UMP (Quel culot !Trés subversif !)et on ramasse le blé. Si le loft c’est le vide télévisuel alors vous êtes le vide journalistique.

blogger|fcuker

Fricheries.

En route !