Le Développement face aux Biens communs de l’information et à la propriété intellectuelle

Par David Dufresne, 8 mars 2005 | 146 Lectures

Bonjour,

Il nous plairait de croire que la « propriété intellectuelle » est un moyen d’aider à la création et à l’invention, à la circulation des connaissances et des idées, dans le monde entier. Nous avons toutes et tous envie de faire vivre les auteurs et les inventeurs, et de partager émotions et connaissances.

Mais vu du Sud, la situation est largement différente : la « propriété intellectuelle », et plus particulièrement son versant commercial (l’Accord sur les ADPIC au sein de l’Organisation mondiale du Commerce) est plutôt un moyen de renouveler la domination mondiale du Nord industrialisé.

Nous devons apprendre à considérer le droit d’auteur et le droit des brevets avec les yeux des pays pauvres, avec ceux des malades, des artistes qui ne sont pas au top 50, avec ceux des paysans qui veulent conserver leur sécurité alimentaire et des industriels qui veulent développer des économies locales.

C’est l’objectif d’une conférence qui se déroulera à Paris le 1 avril 2005, à l’ENST, sous l’égide de l’association VECAM.

Le programme est annexé à ce message, et l’inscription et les renseignements sont sur http://vecam.org

La conférence est gratuite, mais l’inscription recommandée.

Des spécialistes de France y cotoyeront des acteurs déterminants du mouvement mondial pour le libre-accès aux connaissances. Cette journée est destinée à « ouvrir les yeux » sur le monde à l’heure de la « société de l’information » et à considérer le régime de « propriété intellectuelle » comme un nouveau chapitre des relations de domination et d’inégalité entre le Nord et le Sud.

Et à initier dans notre pays un mouvement de solidarité et d’échange international qui puisse rejoindre le mouvement mondial pour l’égalité dans l’accès à la connaissance. Un moment que nous espérons fondateur d’une nouvelle démarche.

Hervé Le Crosnier

Le Développement face aux Biens communs de l’information et à la propriété intellectuelle

Conférence publique Vendredi 1 avril de 9h à 18h30 ENST, 46 rue Barrault, 75013 Paris (M - Corvisart)

renseignements et inscription : http://vecam.org

  • texte introductif
  • programme de la journée de conférences
  • organisation

1 - texte introductif


Les technologies de l’information et de la communication permettent une circulation rapide et peu onéreuse des connaissances, des cultures et des émotions.

Comment construire un droit mondial de la Propriété intellectuelle qui permette d’utiliser cette opportunité afin de favoriser l’accès de tous (tous les individus, tous les peuples, tous les pays) à la connaissance ?

Le développement des pays du Sud a besoin de l’échange de savoirs. Or les nouveaux textes internationaux concernant la Propriété intellectuelle visent au contraire à renforcer les dominations du Nord et la marchandisation du savoir et de la culture (ADPIC-TRIPS à l’OMC, réforme de l’OMPI, Convention sur la Diversité Culturelle à l’UNESCO, déclaration du SMSI,...).

Heureusement l’opposition est très forte, et de nombreux mouvements sociaux émergent partout dans le monde pour pointer les injustices liées à l’élargissement de la Propriété intellectuelle dans tous les domaines. Et surtout pour proposer des alternatives concrètes (logiciels libres, libre-accès à la science, creative commons, médicaments génériques, échanges de savoir,...). La culture et la connaissance ne sont pas des marchandises comme les autres. La vie des peuples et des personnes, l’éducation et la démocratie sont en jeu.

Autour d’ateliers sur les questions de la santé, de l’agriculture, des technologies industrielles et de la culture, nous vous proposons une journée de réflexion et d’échange.

  • Comment les acteurs du développement et de la solidarité peuvent agir pour construire à l’échelle du monde des biens communs de l’information ?
  • Comment de nouvelles pratiques sociales et politiques vont permettre aux connaissances de circuler et de servir pleinement à l’égalité dans le monde ?
  • Comment reconstruire l’équilibre de la propriété intellectuelle entre les intérêts de toute la société dans l’accès aux savoirs et le financement de la création et de l’innovation ?

Venant du monde entier, des acteurs clés de ce nouveau mouvement pour le libre-accès au savoir seront présents lors de cette journée de conférence publique.

2 - Programme


Ouverture à 9heures

4 ateliers successifs :

  • Santé et propriété intellectuelle : animé par Florent Latrive, avec Bernard Pécoul, Philippe Pignarre, Benjamin Coriat, Gaëlle Krikorian.
  • Agriculture, savoirs traditionnels, biopiraterie et propriété intellectuelle : animé par Valérie Peugeot, avec François Dufour, Frédéric Thomas, Anne Chetaille, Suman Sahai.
  • Recherche, industrie et brevets : animé par Philippe Aigrain, avec Mohamed Larbi Bouguerra, Cheick Oumar Sagara, Michel Trometter, Jamie Love
  • Connaissance, création et propriété intellectuelle : animé par Hervé Le Crosnier, avec Pascal Renaud, Jean-Claude Guédon, Claudine Belayche.

Plénière de clôture à 17h00, animée par Valérie Peugeot, avec Suman Sahai, German Velasquez, Jamie Love,

3 - Organisation :


La rencontre du 1er Avril 2005 est une initiative de l’association Vecam, portée en partenariat avec :

  • l’Agence intergouvernementale de la Francophonie
  • la revue Transversales sciences culture
  • l’ENST (Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications)
  • les Associations Mosaïque du Monde et April.
  • C&F éditions

Le comité d’organisation, coordonné par Valérie Peugeot, rassemble Philippe Aigrain, Nicolas Casadevall, Florent Latrive, Véronique Kleck, Hervé Le Crosnier, Pascal Renaud, Nicolas Taffin.

Le programme complet, la présentation des intervenants ainsi qu’un dossier documentaire sont en ligne à http://www.vecam.org.

Inscriptions en ligne à http://www.vecam.org

La conférence est gratuite dans la limite des places disponibles. Incription recommandée. Une participation est demandée pour le buffet.


Merci de faire circuler cette information dans vos réseaux


ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

Nous sommes tous des vieux « grincheux » | dixit Michel-Edouard Leclerc

En route !