« le meilleur d’entre nous »

Par David Dufresne, 30 janvier 2004 | 156 Lectures

« La nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi. Agissant ainsi, Alain Juppé, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, a trompé la confiance du peuple souverain »

Jugement du Tribunal de Nanterre, ce jour, à propos d’Alain Juppé (« le meilleur d’entre nous » dixit Chirac) et du financement du RPR.

Depuis, c’est le bal des hypocrites. Le bal de ceux qui « pensent à l’homme ». De ceux qui disent « ne pas comprendre ».

Depuis, je pense à elles, ces trois femmes juges qui, dans le silence de leur cabinet de Nanterre, ont eu le cran d’écrire de tels attendus. Sans haine, sans violence, en conscience.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET

Messages

  • Sarkozy a eu beaucoup de mal à cacher un début d’érection lorsqu’il a appris la nouvelle.

    • Ce qui nous a valu cette perle : « interrogé sur le sujet, Nicolas Sarkozy n’a pas souhaité s’exprimer » !!!

    • Qui n’éprouve pas cette petite jouissance mesquine de voir l’homme de pouvoir être ramené au rang de simple délinquant....?

    • C’est moins de voir l’homme de pouvoir être ramené au rang de simple délinquant que de constater que, cette fois, la loi s’est appliquée à eux comme à tous. Qu’il n’y a pas eu de faveur. Que LaFontaine (selon que vous soyez riche, etc.) a été trompé.

    • ouais, je suis pas convaincu ... Si on considère que tous étaient au courant au RPR et que Juppé à servi de fusible, je trouves pas qu’elle ait si bien marché que ca la justice.

      Just give the dog a bone ...

    • C’est effectivement un peu jubilatoire de voir que pour une fois, un puissant puisse répondre (même « provisoirement ») devant la loi.

      Pour une fois, le chef politique n’est pas au dessus des lois.

      Pour une fois les lois ne sont pas que pour les autres.

      Pour une fois, celui qui impose les lois aux autres en subit lui aussi les inconvénients.

      C’est précisément ça qui fait jubiler les gens, cette petite saveur de démocratie.

  • Il me semble juste que parmi les juges il y a un homme (Alain Prache)

    Sinon c’est vrai que ca fait du bien.

    Par contre voir El Gringo se permettre de commenter une décision de justice, c’est lamentable

    • Trés juste et toutes mes excuses aux intéressés. Il semble bien que el tribunal était composé de deux femmes et d’un homme.

    • J’avoue avoir un peu de mal avec cette notion de « commenter une décision de justice »... Si le journal « Le Monde » écrit « décision sévère au regard des peines prononcées dans des cas similaires » est ce autorisé ou non ?

blogger|fcuker

hitler à la télé (pardon ?)

En route !