Printemps érable

Montréal : les casseroles grondent

Par David Dufresne, 10 mai 2012 | 616 Lectures

Les casseroles sont de sortie, pour la cinquième fois en cinq soirs. C’est entre chien et loup, magic hour comme disent les anglos de la ville. A 20 heures tapantes, le tintamarre gronde, boum-boum-boum-boum-bam-boum-boum, allons chez le maire qui ne comprend pas la foule devenue forte.

Des amis arrivent, des inconnus déjà croisés, les sourires klaxonnent au loin. A la terrasse du Thaïlandais, le chef est sorti, toute la batterie de cuisine y passe. Ça fait trente ans, au moins, qu’un carnaval pareil n’a pas saisi la ville.

Et maintenant ça : un orage d’été, une pluie d’été, chaque coup de tonnerre est avec nous, c’est le printemps torride, c’est le printemps érable.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

Hackons les élections !

En route !