On connait la chanson

Par David Dufresne, 7 juin 2004 | 85 Lectures

C’était en 1964, Gloria devenait l’icone ado absolue.

C’était entre 1979 et 1983, dans le Connecticut, des obscurs faisaient du Rap. Ca a veilli - terriblement. Les photos ont jauni. Les fringues sont près du corps, qui est souple. Ding a dang dang dang dong. Le plus beau titre : « Ventriloquist Rap » (Willie Brown & Woodie).

C’est aujourd’hui, la chasse au Moore est ouverte. Laurence Bonnecarrère, professeure de philosophie et critique de cinéma, étrille l’amuseur dans Libé. C’est plutot bien vu. Mais c’est rance. Ah, ces références perpétuelles à Debord, ces clins d’oeil à ce dernier, ces allusions au Situ. Debord, ça se croit commode, ça n’est que buffet. A lire L’empire du spectacle contre-attaque

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET

Messages

  • Ils font vraiment chier tous ces universitaires !! On a plus le droit de prendre position sans leur demander leur avis, si ça fait bien ou pas. C’est juste une récompense, ce n’est pas un manifeste politique pour changer les Usa. De tous les temps, des artistes se sont engagés politiquement, alors que Tarantino le fasse ( il dit que non ) ou est le problème ? Orwell s’était bien engagé dans les Brigades Internationales en Espagne non ? Et la Palme d’or d’Andrej Wajda « L’homme de fer » , c’était pas politique ? Enfin bref, ils me font chier ces universitaires !!

blogger|fcuker

6 Juin 2004. Ballu (re)débarque.

En route !