Thema « Tous terroristes ? »

Par David Dufresne, 4 septembre 2011 | 139 Lectures

Dix ans après les attentats du 11-Septembre, quel bilan tirer des lois antiterroristes votées aux États-Unis et en Europe ? La surveillance permanente des citoyens en général, et des islamistes en particulier, est-elle justifiée ?

DIFFUSION LE MARDI 6 SEPTEMBRE 2011 DE 20H40 À 22H30

À 20H40 « L’OBSESSION SÉCURITAIRE - LE COMBAT ANTITERRORISTE ET SES DÉRIVES »

Un film de Marita Neher et Nils Bökamp

La liberté est-elle incompatible avec la sécurité ? Enquête sur les effets de la lutte contre le terrorisme. Après les attaques du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et le Pentagone, les attentats de Madrid en 2004 et ceux de Londres en 2005 ont incité les gouvernements européens à renforcer eux aussi les mesures de lutte antiterroriste. Ce documentaire passe au peigne fin les lois élaborées dans ce cadre et observe, à travers plusieurs cas en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France, les dérives qu’elles ont entraînées. « A priori, ce n’est pas parce qu’on lutte contre le terrorisme qu’on doit amoindrir les libertés et faire baisser le niveau de l’État de droit », estime Philippe Texier, représentant de la Commission internationale de juristes (organisation non gouvernementale internationale de défense des droits de l’homme). Pourtant, des arrestations comme celle du groupe de Tarnac ou d’Adlène Hicheur, chercheur au Cern, montrent que, sous prétexte de prévention et de protection des citoyens, on en accuse d’autres à tort et sans respecter leurs droits fondamentaux.

À 21H55 « LA PEUR DES AUTRES - L’EXEMPLE DE PENZBERG »

Documentaire de Benjamin Cantu (Allemagne, 2011, 30mn)

Depuis 2007, la communauté musulmane d’une petite ville de Bavière, suspectée de liens avec des organisations extrémistes, tente de se défendre devant la justice. Les musulmans de Penzberg, une paisible ville de 16 000 habitants non loin de Munich, sont fiers de leur mosquée et de leur imam Benjamin Idriz, qui a fait de cette communauté l’une des plus libérales et des plus ouvertes parmi les quelque 2 500 que compte l’Allemagne. Mais du côté des Renseignements généraux, on fait entendre un tout autre son de cloche : selon des écoutes téléphoniques, l’imam entretiendrait des relations avec deux organisations islamistes réputées extrémistes. Des accusations que la communauté rejette formellement, mais qui n’ont pas encore été levées par la justice. La reconstitution de ce dossier offre l’occasion de s’interroger de manière plus générale sur la peur que les sociétés occidentales éprouvent aujourd’hui vis-à-vis de l’islam.

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET
blogger|fcuker

Hysterie Connective

En route !