Un soir sur le blog de Virginie Despentes | travail béné-vol à l’étalage

Par David Dufresne, 6 octobre 2004 | 104 Lectures

Sur son Blog, Virginie Despentes écrit ceci : « je parle aussi avec Marsu de ce livre sur l’alternatif en France dans les 80’s qu’on avait mis en route avec Laurent, un lyonnais, et qu’on a laissé de côté, mais sans abandonner. On s’était lancés dans un travail gigantesque, genre on voulait faire une centaine d’interviews. Retrouver les gens, les revoir, en fait, ça, c’était marrant, les gens qu’on a revus en tous cas ça faisait pas pitié ni rien, c’était juste émouvant et hyper intéressant. (...) Mais les interviews étaient fleuves et au bout de même pas dix, on s’est découragés. Je sais qu’on doit reprendre ça, à un moment donné, juste pour laisser un truc écrit « selon nous », sur ce qui s’est passé. ensuite advienne que pourra, etc etc. je sais que c’est important, de faire ce livre. mais putain je suis pas encore assez disciplinée et vertueuse pour me fader ces centaines d’heures de boulot bénévoles, d’autant que retranscrire des interviews... plus chiant, comme job, y a guère. ».

Elle a raison. Rien de de plus chiant que de retranscrire des interviews. Elle a raison. Il faudrait bien écrire ce livre, un jour. Et le publier. C’était comment les 10 ans de Crash Disques, quelqu’un sait ? Elle a raison, ce livre serait important. Une sorte de prolongement d’un autre. Et si on s’y mettait à plusieurs, pour retranscrire/conduire les interviews ? Qu’en dis tu Virginie ? Et les autres ? Béné-volons ailleurs, ensemble, now.

Et « Bye Bye Blondie », quand aurais je le temps de le lire ?

ABONNEZ VOUS AU BULLETIN ALÉATOIRE SOUS PLI DISCRET

Messages

  • J’avais vaguement le même projet sous forme videographique. Je suis prêt à lancer, même bénévolement, mon équipe pour la retranscription et le filmage des 90 interviews restants.

    Grand et nécessaire projet.

blogger|fcuker

Elections Américaines. Un film.

En route !